Le Chef de l’Etat a échangé avec une Mission du FMI

Le président de la République, Alassane OUATTARA, a eu une séance de travail, ce mercredi 3 octobre 2018, au Palais de la Présidence de la République, avec une Mission d’évaluation du Fonds monétaire international (FMI), présente à Abidjan depuis le 19 septembre 2018.

Au terme de la séance de travail, le Chef de Mission du FMI pour la Côte d’Ivoire, Céline ALLARD, a indiqué que la présence de la Mission à Abidjan avait pour but de tenir des discussions sur la 4è Revue du Programme économique et financier triennal soutenu par le FMI.

Ces discussions, a–t-elle souligné, ont permis aux autorités ivoiriennes et à la Mission de conclure un Accord au niveau des services qui devra, toutefois, être soumis au Conseil d’Administration du FMI pour avis et approbation dans le courant du mois de décembre 2018.

Le Chef de Mission a relevé qu’en dépit des chocs exogènes et endogènes de l’année 2018, l’économie ivoirienne a montré sa « résilience » et de « bonnes perspectives économiques » sont prévues pour 2018 et 2019 ; tout en ajoutant que l’inflation devrait rester bien en – dessous de la norme de 3% de l’UEMOA.

Dans le même cadre, Mme Céline ALLARD a fait observer que les performances réalisées dans le cadre du programme appuyé par le FMI ont été « solides » au cours du 1er semestre 2018 et tous les critères de performance ainsi que les repères indicatifs pour fin juin ont été atteints. De même que les repères structurels sur la gestion de la dette publique, le suivi des entreprises et de la politique fiscale et d’administration ont été également mis en oeuvre.

Ainsi, a précisé le Chef de Mission, le déficit budgétaire devrait être en ligne avec les objectifs du Programme, avec un faible manque à gagner sur les recettes, compensé notamment par une légère révision à la baisse des investissements publics.

Par ailleurs, Mme Céline ALLARD a révélé que la Mission qu’elle conduit et les autorités ivoiriennes se sont également accordées sur des mesures de politique budgétaire 2019 en vue d’atteindre les principaux objectifs du Programme. Lesquelles mesures devraient permettre au déficit budgétaire de converger vers la norme du déficit régional de l’UEMOA de 3% du PIB (Produit Intérieur Brut), en 2019.

Enfin, a-t-elle souligné, la Mission du FMI et les autorités ivoiriennes se sont accordées sur la nécessité de préserver la « viabilité de la dette » tout en créant l’espace nécessaire pour financer le Programme National de Développement (PND) 2016 – 2020.

Pour terminer, Mme Céline ALLARD a, au nom du FMI, remercié le Chef de l’Etat et les autorités ivoiriennes pour leur « chaleureuse hospitalité » et les « échanges constructifs » tout au long de la mission.
Notons que le Vice-Président de la République, M. Daniel Kablan DUNCAN, le Premier Ministre, M. Amadou Gon COULIBALY ainsi que plusieurs membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel ont pris part à cette séance de travail.

Source : Présidence

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password