Côte d’Ivoire: Le Fpi exige ‘’le report sans conditions’’ des élections locales

Abou Drahamane Sangaré, président de la branche radicale du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition) s’est prononcé sur le refus du pouvoir d’Abidjan de reformer la Commission électorale indépendante (CEI) avant l’organisation des élections locales à venir.

Le président de la République avait indiqué, le 6 août 2018, dans un discours à la Nation, avoir ‘’instruit le gouvernement à l’effet de réexaminer la composition de la Commission électorale indépendante, en vue des prochaines élections’’. Mais récemment, Alassane Ouattara est revenu sur sa décision soulignant qu’il n’y aura pas de report des élections locales et que la réforme de la CEI ne concerne que la présidentielle de 2020.

Un ‘’volt face’’ que dénonce le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo qui exige de son côté, ‘’le report sans conditions des élections locales du 13 octobre 2018, et l’ouverture sans délai des discussions inclusives en vue de la réforme et de la mise en place d’une CEI consensuelle’’.

NOMA MIZ

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password