Adjamé/Politique nationale: La jeunesse du Fpi s’attaque au pouvoir Ouattara

Bah Amadou, le président des jeunes du Fpi d’Adjamé, a organisé un point de presse le vendredi 20 juillet 2018, afin d’exposer publiquement tous les mauvais traitements que le régime actuel ne cesse de faire subir à ses camarades.

Selon lui, «le président Alassane Ouattara règne en maître absolu, tel un dictateur des temps modernes, avec des arrestations abusives, des enlèvements réguliers et des emprisonnements sans raison des militants, partisans et sympathisants du Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président ivoirien Koudou Laurent Gbagbo, incarcéré à la CPI depuis 2011». C’est donc face à cette situation avec la peur au ventre, puisque ne sachant qui sera la prochaine victime que Bah Amadou a exprimée son ras-le-bol face à la presse nationale et devant un grand nombre de militants de son parti.

Pour lui, aucun mot ne peut exprimer cette dictature que son pays subit. C’est pourquoi, il n’a pas marché ses mots au cours de son intervention. D’après lui, Alassane Ouattara continue d’infliger à toutes ces personnes qui ont décidé de faire de Gbagbo Laurent, leur mentor, et ce, aux yeux et à la barbe de l’Onu et des organisations de droit de l’homme.

Le président des jeunes du FPI d’Adjamé a également profité de cette lucarne pour prévenir certains réfugiés qui souhaitent revenir au pays afin d’y contribuer à la vie politique et sociale. «Il serait mieux que ceux-ci n’y retournent car d’autres réfugiés meurent en cascades parce qu’ils sont abandonnés ou torturés par les militaires d’Alassane Ouattara et ses complices dans les prisons» a-t-il indiqué.

Rosa Baya

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password