Amnistie en faveur de 800 prisonniers dont Simone Gbagbo: cela ‘’contribuera à une décrispation de la vie politique’’, selon le Pdci

Le président Alassane Ouattara, a annoncé, lundi, avoir signé une ordonnance portant amnistie de 800 prisonniers dont l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, Assoa Adou, Lida Kouassi Moïse et Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, dans son discours à la nation.
Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) qui a salué cette décision prise par le chef de l’Etat ivoirien, a souligné que ‘’cette libération contribuera à une décrispation de la vie politique’’, dans un communiqué rendu public, ce mardi.
«Le Pdci-Rda voudrait être assuré que cette libération contribuera, à n’en point douter, à une décrispation de la vie politique dans notre pays. Le Pdci-Rda, parti de dialogue, de tolérance et de paix qui a toujours œuvré pour la liberté et le bonheur des Ivoiriens, souhaite qu’aucun Ivoirien ne soit contraint à l’exil», peut-on lire, dans cette note signée de son président Henri Konan Bédié.

Pour ce parti, seule la réconciliation entre les filles et les fils de ce pays constitue le fondement de la cohésion sociale et de l’unité nationale pour une Côte d’Ivoire forte résolument tournée vers le développement et le progrès social.
Le plus vieux parti de Côte d’Ivoire veut, par ailleurs, que ‘’l’ordonnance d’amnistie se transforme rapidement en une loi d’amnistie pour rendre plus inclusif cet acte de réconciliation’’.

NOMA MIZ

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password