Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo et plusieurs autres prisonniers bénéficient d’une amnistie

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé, ce lundi 6 août2018, veille de la fête de l’indépendance, avoir signé une ordonnance visant à amnistier plusieurs personnes poursuivies ou condamnées pour des infractions liées à la crise, dans son discours à la nation.

A en croire le président de la République, 800 personnes bénéficieront de cette amnistie. Au nombre de celles-ci, l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, Assoa Adou, Lida Kouassi Moïse et Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul (proche de Guillaume Soro).

«Cette amnistie bénéficiera à environ huit cents (800) de nos concitoyens, poursuivis ou condamnés pour des infractions en lien avec la crise postélectorale de 2010, ou des infractions contre la sûreté de l’Etat commises après le 21 mai 2011, date de ma prestation de serment en qualité de Président de la République.
Cependant, une soixantaine de militaires et de membres de groupes armés ayant commis des crimes de sang ne seront pas concernés.Je voudrais préciser que sur les 800 personnes concernées par cette amnistie, environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil et verront leurs condamnations pénales effacées ; de ce fait, il sera mis fin aux poursuites à leur encontre. Il en sera de même pour les trois cents (300) autres personnes détenues, qui seront libérées prochainement. Au nombre de celles-ci, figurent notamment Madame Simone Ehivet Gbagbo, Messieurs Lida Kouassi, Assoa Adou et Souleymane Kamaraté dit soul to soul», a informé le chef de l’Etat.

Alassane Ouattara a, par conséquent, invité « tous les bénéficiaires de cette amnistie à faire en sorte que notre pays ne revive plus jamais de tels évènements et ne sombre plus jamais dans la violence »

Marina N.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password