Médias: Le Fordpci et le Rceedao initient un prix pour la promotion de la paix et du développement durable

Dans le cadre de la promotion de la paix et du développement durable, le Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (Fordpci) a initié, en collaboration avec le Réseau des chambres des Experts Européens Département Afrique de l’Ouest (RCEEDAO), un prix.
Le lancement officiel de ce prix dénommé prix Rceedao pour la paix et le développement durable a eu lieu ce mercredi à Abidjan.
«L’objectif de cet événement sera de célébrer les directeurs de développement issus de diverses tendances et lignes éditoriales qui se seront distingués à travers les productions de leurs journaux sur la paix et le développement durable tels que consignés dans les objectifs de développement durable soutenus par la communauté internationale pour la période 2015-2030 », a indiqué Touré Yelly présidente du comité d’organisation.
A sa suite, c’est le président du Fordpci, Charles Lambert Tra Bi qui a tenu à apporter des précisions sur ce concours.
«A l’instar du prix Ebony, voici le prix des directeurs de publication de Côte d’Ivoire. Le prix Ebony récompense les journalistes de Côte d’Ivoire. Le directeur de publication qui est en charge du contenu du journal n’a pas de prix. Le Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire en partenariat avec le Rceedao a donc décidé d’honorer les meilleurs directeurs de publication à travers ce prix », a-t-il soutenu.
Prenant la parole, Sylvain Koffi, directeur adjoint du service projet du Rceedao, spécialiste des questions du développement durable et président du comité scientifique de ce prix, a expliqué les notions de paix et de développement durable pour permettre aux journalistes d’en tenir compte dans les écrits qu’ils présenteront dans le cadre de ce concours.
«Quand on parle de paix, il faut voir cela en deux phases. La première phase c’est d’écrire en termes de promotion de la paix. On peut parler de la paix pour prévenir un conflit qui pourrait naître. A ce niveau nous pensons que la presse a un rôle important à jouer. C’est d’alerter l’autorité, les citoyens sur des choses qui pourraient arriver si rien n’est fait. On peut aussi écrire en termes de protection c’est-à-dire que lorsqu’il y a une crise qui naît avant qu’elle n’atteigne un certain niveau, les écrits de la presse peuvent faire objet de dénonciation et ainsi y mettre fin. La notion de développement durable repose sur trois grands points. L’aspect social (accès à l’éducation, aux soins de santé, à l’eau potable, aux logements sociaux, nourriture de qualité), Economique (autonomisation économique de la femme) et environnemental (changement climatique, assainissement, préservation du massif forestier…) », a-t-il éclairé. Pour cette première édition, ce sont quatre distinctions qui sont prévus. Il faut aussi noter que ce prix est ouvert à compter de ce jour et ce, jusqu’au 30 octobre 2018 et la cérémonie de récompense est prévue le 14 novembre.

Marina N.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password