CI/Ecole des forces armées de Zambakro: Ange Kessi dénonce des violations de droits de l’Homme

Le procureur militaire, Ange Kessi Kouamé a dénoncé de ‘’atteintes graves au droit humain’’ à l’école des forces armées de Zambakro, lors d’une conférence de presse, mardi.
Ange Kessi a révélé que ‘’les fesses’’ de deux élèves ont été mutilées.
Ces dernières années plusieurs morts suspectes avaient été constatées dans cette école militaire. Ce qu’avait d’ailleurs dénoncé Ange Kessy lors de la rentrée du Tribunal militaire d’Abidjan en avril 2017. En effet, le procureur militaire, Ange Kessy, avait, faut-il le rappeler, dénoncé des ‘’traitements inhumains infligés aux stagiaires en formation dans les écoles militaires et de la police nationale’’. Il avait également évoqué ‘’des maltraitances qui n’ont ni fondement juridique, ni intérêt pédagogique et qui ont tout l’apparence de véritables supplices et actes de torture, de barbarie d’un autre âge’’. Ces actes, avait-il dit, ‘’constituent des violations graves des droits humains’’.

NOMA MIZ

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password