CI/ ELECTIONS: Le FPI aux enchères

A l’issue de la crise postélectorale de 2010 – 2011, le visage de la Côte d’Ivoire politique a profondément changé. Si cette période marque la perte du pouvoir par Laurent Gbagbo et le régime de la Refondation, elle aura été aussi un tournant décisif dans le devenir du Front populaire ivoirien (FPI). Le parti à la rose, on peut le dire, n’est pas sorti de cette parenthèse hideuse et honteuse comme s’il sortait d’un dîner de gala.

Les cadres et pontes du FPI ont été profondément traumatisés et le parti a été, lui-même, structurellement désagrégé. Aujourd’hui, près de 8 ans après la chute du régime Gbagbo, deux camps antagonistes continuent de se disputer la présidence du parti. D’un côté, il y a la tendance dirigée par Pascal Affi N’guessan, et de l’autre l’aile dure conduite par Abou Drahamane Sangaré. Mais à observer de près le jeu politique actuel, tout porte à croire que cette donne pourrait changer. Pas du fait des dirigeants  »frontistes », toutes tendances confondues, mais de celui des autres partis et personnalités qui lorgnent vers 2020, année où le président Alassane Ouattara est censé déposer le tablier et passer la main à son successeur.

A l’approche de ce scrutin présidentiel qui va impacter, à coup sûr, la vie politique de la Côte d’Ivoire, le FPI, par les calculs de ceux qui seront de la course en 2020, est en train de revenir progressivement dans le jeu. Et même s’il arrive que ce parti, qui n’est pas au mieux de sa forme, ne présente pas de candidat, il aura son mot à dire du fait des alliances que nous voyons se construire, à moins de 2 ans de cette élection capitale. Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le Rassemblement des républicains (RDR) et même des personnalités comme le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, à qui on prête des velléités présidentielles, sont en branle. C’est la ruée vers le FPI, une situation qui ne semble pas déplaire aux deux têtes du parti fondé par Laurent Gbagbo. Loin s’en faut !

En effet, le PDCI et le RDR, deux partis houphouétistes, alliés mais méfiants sur la question de l’alternance et même du futur parti unifié, sont en train de battre leurs cartes dans l’optique de se rapprocher des  »frontistes » et de glaner des voix, au moment opportun. Dans le même ordre d’idée, Guillaume Soro, devenu, depuis le 3 avril 2017, chantre de la réconciliation, du pardon et de la paix, tente une approche en direction du FPI. Et dans chaque officine, des calculs et des stratégies sont en train d’être peaufiner pour tirer le meilleur profit de mariage politique.

De leur côté, même s’ils ne l’avouent pas publiquement, les dirigeants des deux branches du FPI attendent des retombées dans ce jeu des alliances qui se préparent. Au sein du parti présidentiel, le RDR, qui fut un temps l’allié du FPI, on garde encore des liens qui pourraient faciliter un rapprochement entre les deux partis, estiment de nombreux analystes. Lors des municipales, des régionales et des sénatoriales qui sont prévues pour cette année, l’on devrait avoir les premiers jets de la cour que les formations politiques font au FPI.

Très affaibli depuis la chute de son leader charismatique, Laurent Gbagbo, aujourd’hui jugé à la Cour pénale internationale, le Front populaire ivoirien serait en train de reprendre du poil de la bête. Que ce parti soit directement impliqué dans toutes les élections à venir, cela n’est pas certain. Mais le parti est à la manœuvre pour tirer son épingle du jeu, d’une manière ou d’une autre.

L’on a encore en mémoire le score glané par ce parti et l’ex- mouvance présidentielle (LMP) en 2010. Si les deux tendances, qui se disputent la direction du FPI, parviennent à s’unir- ce qui parait assez compliqué au regard des positions tranchées-  le parti pourrait redevenir ce qu’il a été dans le giron politique de la Côte d’Ivoire.

Mais ce n’est pas encore le cas. Pour l’heure, le FPI fonctionne comme à une vente aux enchères où c’est le plus offrant qui rafle la mise.

Par TRA-BI Charles Lambert

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password