Annexe fiscale 2018: « Nous avons des engagements internationaux» (DG impôts)

Les différentes mesures contenues dans l’annexe fiscale 2018, visent à se conformer aux exigences des organisations sous-régionales dont est membre la Côte d’Ivoire, selon le Directeur Générale des impôts Abou Sié Ouattara.

« Notre pays est engagé. Il s’agit d’engagement internationaux et il y a des obligations », a indiqué M. Ouattara lors de la présentation des mesures principales contenues dans l’annexe fiscale 2018, mardi.

Le Directeur Générale des impôts a par ailleurs expliqué que la démarche progressive a été l’option choisie quant à l’application de ces mesures, malgré le grand retard accusé par la Côte d’Ivoire. Surtout « En réalité, le péché de la Côte d’Ivoire, c’est d’avoir trop attendu. De 1998 à 2018, il y a vingt ans que nous sommes restés à 12% d’imposition sur les bières pendant ce temps, les autres ont bougé et c’est moins douloureux aujourd’hui (…) mieux vaut commencer et faire de petits pas », a-t-il révélé.

Répondant au vice-président de la CGECI qui a indiqué que le patronat n’a pas été associé à l’élaboration de l’annexe fiscale, Abou Ouattara a indiqué que le patronat a été consulté et a même fait des propositions.

« Il y a des mesures que vous avez proposé qui sont passées et d’autres qui ne sont pas passées », a-t-il précisé.

MYNA

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password