Reprise des élections à Bassam: « un recours en annulation » déposé par le PDCI (avocats)

Au cours d’une conférence de presse relative au contentieux post électorale de Grand-Bassam, les avocats du PDCI ont annoncé ce jeudi avoir déposé « un recours en annulation» auprès de la Cour Suprême.
Maîtres Messan Tompieu et N’dry Claver ont expliqué cette décision par le fait que 6700 électeurs se sont vus priver de leur droit de vote, ajoutant que Georges-Philippe Ezaley n’est aucunement commanditaire des violences perpétrés dans la cité balnéaire le 16 décembre dernier, jour du scrutin.
«Monsieur Ezaley est un homme respectable ? Il n’est pas fraudeur. Il n’a que la loi et les procédures légales pour boussole », ont-il indiqué.
La reprise des élections municipales a été émaillée par des actes de vandalisme dans plusieurs bureaux de votes. Les partisans du vainqueur Jean-Louis Moulot et de Philippe Ezaley se rejettent mutuellement la faute. Depuis, un calme précaire règne sur la ville déjà sujette à des tensions similaires survenues, à l’issue des élections municipales du 13 octobre.

MYNA

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password