Meurtre de Norbert Zongo: La justice française autorise l’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso

La justice française a donné son accord, ce mercredi, pour que François Compaoré, frère de l’ex-président burkinabé soit extradé vers son pays.

François Compaoré est mis en cause dans l’enquête relative au meurtre du journaliste Norbert Zongo en 1998. La cour d’appel de Paris a autorisé cette extradition, à laquelle le parquet général s’était déclaré favorable. A noter que cette décision peut faire encore l’objet d’un pourvoi en cassation. Pour que l’extradition soit possible, elle doit aussi faire l’objet d’un décret gouvernemental.

Le Burkina avait lancé un mandat d’arrêt international depuis mai 2017 contre François Compaoré qui avait été interpellé à l’aéroport de Roissy fin octobre 2017.
Celui que les burkinabé ont surnommé le petit président, est accusé d’’’incitation à assassinat’’ dans l’affaire Norbert Zongo, directeur de publication de l’hebdomadaire L’Indépendant, tué le 13 décembre 1998, alors qu’il enquêtait sur la mort de David Ouedraogo, le chauffeur de François Compaoré. L’affaire avait été classée en 2003, après un ‘’non-lieu’’ mais elle a été rouverte après la chute de l’ex-président Blaise Compaoré en octobre 2014.

NOMA MIZ

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password