Lutte anti-tabac : Un réseau de journalistes lance le prix Ben Youssef pour sauver des vies

La lutte contre la consommation du tabac, la drogue et l’alcool surtout en milieu scolaire et universitaire s’accentue. Le Réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU) a officiellement lancé ses activités pour le compte de l’année scolaire 2018-2019, le vendredi 29 novembre 2018 à Cocody.

Pour le président dudit réseau, Dimitry Agoutsi, durant l’année scolaire en cours, des actions de masse seront organisées pour la sensibilisation et ensuite  pour l’adoption d’une loi anti-tabac par les autorités ivoiriennes pour protéger des vies surtout celles des jeunes conformément aux recommandations de l’OMS.

A en croire le président du RECLTASU, si rien n’est fait ce sont des milliers d’élèves qui seront pris dans le piège du tabac et surtout la drogue. « Des activités de sensibilisation seront menées dans plusieurs établissements et des formations des journalistes sont aussi au menu pour le compte des activités du Recltasu en 2019. Cependant, l’accent sera mis sur les activités de masse. C’est dans ce sens qu’une caravane de sensibilisation sanctionnée par des cross populaires sillonnera plusieurs villes, dont la première sera  Tiassalé en février 2019. Le prix du cross portera le nom du champion d’Afrique, Meïté Ben Youssef, qui est un véritable modèle et repère pour toute la jeune génération. Nous voulons à travers le prix Ben Youssef invité les jeunes à dire non au tabac, à la drogue et à l’alcool. Car si cette génération de jeunes veut marquer son temps comme le fait Ben Youssef, il faudra qu’elle adopte un comportement sain comme tout bon athlète pour devenir des champions dans tous les domaines de leur vie », a indiqué le président du Recltasu.

Avant d’ajouter : « Nous voulons réaffirmer notre reconnaissance à Ben Youssef qui a décidé volontairement d’accompagner cette initiative. Aussi, nous lançons un appel à toutes les personnes et structures désireuses d’accompagner cette initiative qui vise à sauver des vies à nous rejoindre », a souhaité le président du Recltasu.

Selon le Programme national de lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et les autres addictions (Pnlta), la Côte d’Ivoire enregistre chaque année 5000 cas de décès, liés à la consommation du tabac. Et le taux de prévalence globale de la consommation de tabac dans le pays est de 14,6%, selon une enquête réalisée en 2012. Aussi, la prise en charge des maladies liées au tabac  coûte 28 milliards de Fcfa à l’Etat ivoirien.

Dimitry Chysostome

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password