Examen professionnel des notaires : Les candidats exigent l’annulation des résultats

Les résultats de l’examen professionnel des notaires publiés par le président du jury, FodjoKadjo Abo, inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires est au centre d’une vague de polémiques

Après la proclamation des résultats définitifs de l’examen professionnel de recrutement de notaire, les candidats non retenus demandent l’annulation pure et simple des résultats. Ils l’ont fait savoir, hier au cours d’une conférence de presse animée dans les locaux de la cathédrale Saint Paul du Plateau. Réunis en association, les clercs stagiaires concernés par ce dossier, ont relevé plusieurs revendications.
Ils dénoncent entre autres, les conditions dans lesquelles les cours de préparation à l’examen se sont déroulés. Ils dénoncent également les conditions précaires dans lesquelles se sont tenus les examens. « Nous dénonçons les conditions désastreuses dans lesquelles l’examen des clercs de notaires a été organisé. A cet effet, nous demandons l’annulation pure et simple de ses résultats publiés. Nous exigeons par la suite, la prise d’une mesure transitoire par le Ministre de tutelle en vue de la nomination de tous ceux qui ont présenté ce concours. Nous voulons que ces mesures soient prises parce que l’arrêté prévoyant l’organisation de ce concours a émis des règles très claires ».

Et de poursuivre : « L’arrêté stipule qu’avant l’organisation d’un concours du genre, il faudra qu’il y’ait l’existence une école de notaire en Côte d’Ivoire. Ce qui est quasiment inexistant. En plus, l’examen est censé se passer tous les deux ans, donc normalement il faut au moins deux mois de préparation. Nous avons eu des ramassés de cours. Nous le disons parce que ces cours ont été pris dans les conditions précaires. Nous avons eu droit à des cours en un seul mois. Ce qui n’est pas normal. Sans toutefois oublier, l’incompétence des professeurs. Ils ont tous été inscrits au rang des absents tout au long des cours. »

Puis d’interpeller la tutelle. « Que le ministre, use de son pouvoir discrétionnaire pour prendre une décision sage pour revoir sa position afin qu’il nomme tous les notaires et les clercs de notaires actuellement en attente », ont-ils laissé entendre. Très mécontents, ils ont envisagé, lors de leur rassemblement, de rencontrer le Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme. A les en croire, après les compostions, sur plus de cent candidats, six seulement ont été admis. Alors, cette rencontre avec la tutelle sera l’occasion pour eux de lui faire part de cette situation qui met à mal la corporation dont ils aspirent à être membres à part entière. Notons que les examens se sont déroulés les 12, 13 et 14 décembre dernier à Agitel Formation, à la Riviera 2, dans la commune de Cocody.
Parfait ZIO

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password