Burkina putsch manqué de 2015: Gilbert Diendéré, principal accusé, nie tout en bloc

Le général Gilbert Diendéré, ex-chef d’état-major particulier de l’ex-président burkinabé, Blaise Compaoré, présenté comme le cerveau du coup de force manqué de septembre 2015, a rejeté toutes les accusations à son encontre, lors de sa prise de parole, à son procès, ce lundi.

«Je n’ai ni commandité, ni planifié, ni organisé, ni exécuté ce que les gens ont appelé Coup d’Etat ou coup de force. J’ai assumé une situation donnée sur conseils des sages médiateurs et sur accord de la hiérarchie militaire», a déclaré Gilbert Tiendéré à la question du président du tribunal de savoir s’il reconnaissait les faits.

Le général Gilbert Diendéré qui plaide donc non coupable est jugé entre autres pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, coups et blessures volontaires.

NOMA MIZ

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password